fbpx
Championnat terminé pour le « H », la Ligue des Champions à l’horizon

Selon nos informations, la Lidl Starligue version 2019-2020 ne devrait pas reprendre cette saison. Une déception à chaud pour les habitués de la H Arena ? Oui, mais avec à la clé un sacré lot de consolation, puisque le classement serait figé…

ce qui qualifierait donc le « H » pour la prochaine campagne de Ligue des Champions. On vous décortique donc ce qui devrait être officiellement annoncé… et changera radicalement le visage de l’élite du handball français, la Lidl Starligue s’apprêtant à passer à 16 équipes.

Certes, en cette saison printanière souvent florissante pour le peuple violet, le meilleur public de France devra d’abord s’armer… de patience. Après les annulations du Final Four de la Coupe de la Ligue au Mans et de l’édition 2020 de la Coupe de France (le « H » était qualifié là aussi dans le dernier carré), les Violets vont désormais, sauf retournement de situation exceptionnel, tirer un trait sur leur fil rouge, à savoir le championnat. 

Les différentes sources sondées ces dernières heures s’accordent : à 8 journées de la fin, la saison 2019-2020 de Lidl Starligue devrait pourtant (déjà) connaitre son épilogue.

Suspendue jusqu’au 22 avril, la Lidl Starligue se retrouve désormais dans l’impossibilité d’investir de nouveau les parquets, et ce pour plusieurs raisons. Calendrier surchargé en cas de reprise, intégrité physique des joueurs menacée (le syndicat des joueurs s’oppose fermement à une reprise), ou encore spectateurs condamnés à ne pas assister aux affiches de leurs protégés (matches à huis clos préconisés) : la crise sanitaire liée au Covid-19 devrait donc avoir raison de cette saison.

 

 

Dauphins des Parisiens, les Nantais retrouveront donc à 99% la Ligue des Champions…

Alors, pour préserver l’équité sportive, les 28 acteurs du handball professionnel (Lidl Starligue et ProLigue confondus) se seraient mis d’accord sur une formule. Le classement de Lidl Starligue serait figé au terme de la dernière journée disputée (la 18e, victoire 33-29 des Nantais à Saint-Raphaël).
Voici donc la très vraisemblable photographie finale de ce cru 2019-2020 : l’ogre parisien est évidemment loin devant (1er, 35 points), suivi du HBC Nantes (2e, 29 unités) et de Nîmes (3e, 26 pts), qui complète le podium. Si l’on ne sait pas encore si le PSG pourra officiellement être sacré Champion de France, en revanche, le destin des Violets semble scellé, cette place de dauphin garantissant alors quasiment de participer à la prochaine édition de Ligue des Champions (validation sur acceptation d'un dossier, soumis à l'EHF). Après une parenthèse en EHF Cup cette saison (une compétition qui reste en suspens, mais on ne voit pas comment elle pourrait aller à son terme…), les joueurs d’Alberto Entrerrios et Greg Cojean retrouveraient donc très certainement le parfum de la plus prestigieuse des compétitions, dans les mois à venir.

Des derbies face au voisin rennais en perspective la saison prochaine

Autre effet boule de neige : il n’y aura très probablement pas de relégation cette saison en Lidl Starligue, Tremblay et Créteil préservant leur place parmi l’élite. A contrario, la LNH devrait dans les jours (heures ?) à venir, officialiser un passage à 16 clubs, un changement de format qui était initialement envisagé pour la saison 2021-2022.
Face à la crise, le processus a été anticipé par tous les acteurs du handball professionnel, unanimes sur la question, et deux nouveaux clubs s’inviteront donc normalement à la reprise en première division : Limoges (2e de ProLigue au terme de la 18e journée)… et Cesson-Rennes (leader de ProLigue avec 27 unités), qui remonterait donc illico !

Cet élargissement de 14 à 16 clubs permettrait donc de limiter la casse économiquement pour les clubs, puisque deux affiches supplémentaires seraient alors disputées à domicile, le « ticketing » (billetterie) étant évidemment une ressource prioritaire pour chaque structure.
A l’échelle nantaise, évidemment que l’on aurait préféré boucler cet exercice, qui s’annonçait palpitant sur tous les plans (le « H » était encore en lice dans 4 compétitions). Mais avec des derbies face au voisin rennais et des affiches estampillées « 3 étoiles » de Champions League en perspective, on imagine que la pilule serait moins difficile à avaler, pour les dirigeants et les aficionados nantais…