fbpx

Outre la prolongation providentielle du pointu slovaque Peter Michalovic ou la superbe pioche réalisée avec le réceptionneur-attaquant tchèque Adam Bartos, l'autre bonne nouvelle de ce mois de mai est que la paire de centraux Borja Ruiz-Médéric Henry sera toujours d'actualité pour le NRMV la saison prochaine ! Arrivé en 2017, le géant Médéric Henry (2,12m) rempile pour une 4e saison avec les Boys. Avec une ambition intacte.

Difficile avec son gabarit de se plier en quatre et pourtant, il le fait quasi naturellement depuis son arrivée dans la Cité des ducs ! Preuve en est, il n’a pas pris quatre chemins pour valider sa quatrième saison chez les Boys ! « Je ne suis plus le même joueur, c’est certain », sourit le central Médéric Henry (25 ans en juin), qui ne sera plus le plus grand volleyeur de LAM à la rentrée, détrôné par Renan Buiatti, l'attaquant Brésilien de Tours du haut de ses... 2,17 m. « J’ai beaucoup évolué, à tous les niveaux. Ce n’est pas qu’une histoire de temps de jeu. Il y a trois ans, probablement que je n’imaginais pas rester aussi longtemps ici. Durant mes trois années à Sète, j’ai connu des phases douloureuses. Mais ici… rien n’a été pareil. Je me sens à ma place… et en confiance ! »

« Bien plus à l’aise techniquement »

Cette saison, en championnat, la tour de contrôle de l'équipe a montré de nouvelles facettes de son potentiel (93 sets joués, 169 points). Il s’est ainsi affirmé comme un véritable détonateur,devenant précieux au service et un contreur aujourd'hui redoutable et redouté. Une maturité acquise au fil des mois, façonnée notamment par le travail acharné, attentif et « quasi chirurgical dans la précision » de son entraîneur italien Fulvio Bertini. « De mon parcours nantais, si je devais garder un mot jusqu’ici, oui : ce serait travail. C’est le mot préféré de Fulvio de toute façon (rire). Il me parle très souvent, me fait beaucoup de debriefs. Mais ce n’est pas que technique : il me conseille sur mes attitudes, mes réactions. Après chaque discussion avec lui, je repars toujours avec de nouvelles clés pour progresser. »

mederic papier nrmv

Le trousseau de l’efficacité se complète assurément, en témoigne les progrès de celui dont les qualités naturelles ne demandaient qu’à être à l’unisson de la technique et du mental. « Je suis bien plus à l’aise techniquement c’est certain, en particulier au service. Mais c’est aussi parce que j’ai enfin compris que je devais apprendre à me lâcher. Je me mettais beaucoup de pression, alors j’ai réussi à me libérer… et j’ai pu me rendre compte que ce n’était que pour gagner en efficacité. »

Henry, un rêve bleu…

Cette philosophie - appliquée à l’ensemble d’un groupe - a su transcender les Boys après Noël, signant le bilan dévastateur que l’on connaît (10 victoires en 11 journées de LAM !), les menant à une 5e place, synonyme d’Europe. Pour expliquer la recette du succès, c’est Médéric qui se fait porte-voix : « On a eu une prise de conscience collective, il y a eu beaucoup de communication entre nous… et des coups de gueule de Fulvio aussi ! Mais on s’est tous ensemble investis et laissés porter par un élan parfois indescriptible. Être capable de se mettre dans un état de grâce comme face à Rennes ou Chaumont, on ne sait même pas d’où cela sortait (rire) ! »

Après un printemps à oublier, il faudra désormais confirmer, l’effectif ayant conservé son ossature. De quoi poursuivre sur la courbe ascendante et rêver un peu plus fort en « bleu-blanc-rouge » concernant Médéric Henry ? Elément incontournable chez les jeunes tricolores, il a vu sur son poste d’autres générations s’imposer chez les A. Mais au moment de fêter son quart de siècle, le colosse sait qu’un destin bleu reste encore d’actualité. « Je veux gagner ma place en sélection, je sais que je le peux. J’ai vécu des instants intenses et uniques en bleu, je veux revivre cela, évidemment… » Rêver des JO 2024, voire 2021 ? Rien ne semble désormais hors de portée pour Médéric Henry…

Retrouvez 2 pages complètes sur l’actualité du NRMV dans la prochaine édition papier du Journal Nantes Sport, qui sortira fin mai…

OUVERTURE SEPTEMBRE 2020
LE PREMIER
CENTRE DE FORMATION
100% JOURNALISME
À NANTES
TU VEUX DEVENIR JOURNALISTE ...
Pour tout renseignement :
contact@cnj44.fr
Téléphone :
09 67 60 15 54
Slider