fbpx

Annoncé comme manager général des Eléphants, celui qui cette saison était déjà consultant sportif au Stade Pascal-Laporte, devrait prendre une place bien plus conséquente dans l’édifice Stade Nantais. Si, évidemment, l’avenir en Fédérale 1 (voir plus ?) venait à se confirmer…

Un enfant de l’ovalie :
Né à Bayonne le 5 mars 1969, Vincent Etcheto (51 ans) n’est autre que le petit-fils de l’ancien international Jean Dauger (trois-quarts centre, l'un des tout meilleurs mondiaux à son poste au siècle dernier et icone du rugby basque) et le fils de Roger Etcheto, demi d’ouverture puis entraîneur de l'Aviron Bayonnais lors du dernier âge d’or du club (finale du championnat de France en 1982 notamment), Autant dire que oui, Vincent Etcheto a été biberonné à l’ovalie !

Un compétiteur invétéré :
Demi d’ouverture, Vincent Etcheto commence le rugby à XV dans sa ville, puis évolue sous les couleurs CA Bordeaux-Bègles de 1993 à 1998 – deux clubs qu’il coachera par la suite ! - après avoir passé deux saisons au Racing Club de France (1991-1993). Mettant fin à sa carrière professionnelle en 2002, à Bayonne évidemment, il passe alors de l’autre côté du miroir, laissant le souvenir d’un joueur esthète, perfectionniste, passionné … et dont le sang basque pouvait régulièrement monter à ébullition ! Un caractère entier et sans langue de bois qui n’a rien perdu de sa verve, une fois le costume de coach revêtu.

etcehto papier

Une vision d’avenir pour le Stade Nantais :
Il le dit clairement. S’il n’y croyait pas, il ne serait pas venu en tant que consultant dans le club de la Cité des ducs, résident de Fédérale 1. Très sérieux, le projet Pro D2 n’a pour lui « rien d’utopique ». Et quand il est question d’un championnat National, sorte de « Pro D3 », ce dernier n’hésite pas à affirmer là aussi ses ambitions : « On veut en être […], on sait que la FFR veut un grand club de ce côté de l’Hexagone, assurait-il mi-mai, au site spécialisé ActuRugby.fr. « Ça serait illogique qu’on n’y soit pas, on est 3e de notre poule, Saint-Jean-de-Luz ayant décliné, on rentre dans les 12 automatiquement. » Ancien coach des arrières à Bordeaux-Bègles (2009-2015), puis de « son » Aviron Bayonnais (2015-2019), Vincent Etcheto pourrait bien avoir trouvé une nouvelle terre fertile sur les bords de Loire. L’avenir nous le dira…