fbpx

Renouvelant une bonne partie de son groupe pour sa prise de fonctions en tant que coach principal, Guillaume Saurina a évidemment dû composer avec un calendrier chamboulé. Heureusement, le néo-coach et ses dirigeants ont été prévoyants, bouclant le recrutement bien avant l’été. Enfin presque, puisque le NAHB a trouvé fin juin son ultime recrue : l’internationale suédoise Nathalie Hagman, Rose pour 2 ans. Sur le papier, cet effectif a de quoi faire saliver !

 Multi-culturel, complémentaire, pétri de qualités, mêlant fraîcheur et expérience : on ne peut qu’être rose de plaisir en jetant un œil sur l’effectif 2020-2021 du Nantes Atlantique Handball !

Après une saison de Ligue Butagaz Energie écourtée et terminée au 4e rang, synonyme de qualification européenne, Blandine Dancette et les siennes ne manqueront pas d’ambitions en vue de l’exercice post-crise sanitaire. Un épisode COVID qui, s’il a freiné beaucoup de clubs dans leurs quêtes de perles rares, n’a pas trop impacté un NAHB ayant déjà bouclé son mercato au sortir de l’hiver.

Evidemment, l’arrivée sur la base arrière de la Brésilienne Bruna de Paula, élue MVP du championnat écoulé et meilleure arrière gauche sous les couleurs de Fleury, a été le signal évident que ces Nantaises viseront a minima un carré de tête.
Les ex-Dijonnaises Déborah Kpodar et Dyénaba Sylla seront également de l’aventure, tout comme l’ailière gauche Marion Maubon (transfuge de Metz). Dans la cage aussi, ça bougera au cours de cette intersaison puisque Laurie Carretero-Fontaine (qui arrive de Brest) complètera le trio avec Adrianna Placzek et Floriane André.

Hagman, élue meilleure ailière droite des JO de Rio en 2016

Pour lancer l’été sur une note qui invite à l’optimisme, à quelques jours de la repise, le staff nantais a engagé fin juin Nathalie Hagman, qui a paraphé un contrat de deux ans.  

Après l’annonce de la grossesse de la précieuse espagnole Beatriz Escribano, qui ne devrait pas revenir dans le groupe avant janvier 2021, le Nantes Atlantique Handball a fait le choix de renforcer son effectif et d’accueillir une valeur sûre, rôdée au plus haut niveau, du haut de ses 29 ans (elle les aura le 19 juillet).

La gauchère, élue meilleure ailière droite des JO de Rio en 2016 avec la Suède, évoluant également sur la base arrière, envisage son aventure nantaise avec une motivation XXL, elle qui portait ces derniers mois les couleurs du club danois d’Odense Håndbold :

« J’ai entendu beaucoup de bonnes choses sur Nantes. Je pense que la façon dont est joué le handball ici me conviendra très bien. J’espère forcément que nous allons nous battre pour une place sur le podium et de bons résultats en Europe. J’ai déjà disputé plusieurs matches ici (notamment lors de l’Euro 2018 avec la sélection, NDLR) et il y a toujours une super ambiance, donc j’ai hâte de découvrir les supporters nantais », a confié la néo-Rose sur le site officiel du NAHB. L’impatience est réciproque, puisque vivement que l’on découvre tout ce potentiel sur le parquet de Mangin !