fbpx

Au presque parfait en championnat, à la lutte en Champions League

Il était déjà exceptionnel que ce groupe privé avant même la reprise de plusieurs cadres blessés- Cavalcanti, Minne, Gurbindo - s'en sorte aussi bien dans ce championnat de Lidl Starl Ligue. Qui plus est, l'infirmerie ne cessait de se remplir avec au fil du temps - Nyokas , Balaguer, Rivera, brièvement Ovnicek.

Avec une base arrière où seul le quarantenaire Lazarov gardait le cap dans un effectif décimé. Avec des ailes brisées et sans aucun demi-centre professionnel, le groupe d'Alberto Entrerrios trouvait toutefois son salut en s'appuyant sur une classe biberon XXL faisant mieux que de la figuration.

La prise de responsabilité fulgurante de Briet, la solidité de De la Bretèche permettait de réaliser un exploit à Kiel et d'obtenir un nul plein de conviction à Montpellier.

Alors qu'Enterrios récupérait pour le dernier round de LidlStarligue certains de ses joueurs, le COVID en éloignait d'autres. Ajouté à cela, des gardiens en dessous de leur niveau habituel et un groupe évoulant à tâtons.  Et les violets subissaient une première défaite chez l'étonnant promu Limoges...

Ce qui passait -parfois de justesse- en championnat ne passait pas en Coupe d'Europe. Le cinglant revers à Aalborg (32-24), adversaire direct, rangeait le H à une place inhabituelle l'éloignant un peu plus d'une issue heureuse vers la qualification.

Voir la vidéo avec les statistiques sur : https://www.facebook.com/journalnantessport/