fbpx
Dans cette "danse printanière", comme nomme joliment les play-offs Martin Lacroix, les Nantais (7es) ont inéluctablement hérité d’un gros morceau, puisqu’il faudra se défaire en quart de finale de Neuilly-sur-Marne (2e), qui a devancé les Corsaires de 10 unités, après 26 journées disputées. On remet donc les compteurs à zéro, avec désormais en ligne de mire des duels face aux Franciliens (série au meilleur des 5 matches qui se joueront entre le samedi 7 et dimanche 15 mars maximum).
 Pour paraphraser le coach canadien, oui, Nantes a déjà récemment trouvé la clé face aux Bisons, l’emportant dans le « 93 » le 12 février dernier (2-1, après prolongation). Ce soir-là, le portier nantais Vojtech Sedlacek avait été monstrueux dans sa cage, signant 39 arrêts, pour sceller ce prestigieux succès !
Pour accéder au dernier carré, il faudra de nouveau performer dans le registre défensif, un secteur où excelle l’homme fort, Alexandre Perron-Fontaine. Devant, les Corsaires s’appuient aussi en ce moment sur de solides arguments, à commencer par l’efficacité de Karl Leveillé (3e marqueur de D1 au terme de la saison régulière, avec 34 points, 3e buteur avec 20 réalisations et joueur le plus prolifique avec 123 tirs). Autre atout de poids de cette armada : Frédéric Bergeron, qui intègre lui aussi le Top 10 des attaquants dans la division (9e, 31 points).
 
Les 2 premières manches à l’extérieur, avant de retrouver la maison et son « Chaudron »
Pour espérer sortir vivants de ce round en 3 manches gagnantes, les Nantais devront donc espérer que leurs armes soient aiguisées pour tourner à plein régime, en se souvenant au passage que Neuilly-sur-Marne aime aussi les déplacements, à l’image de son succès au Petit-Port lors de la phase aller, en octobre dernier (2-4)…
Dans ce mano a mano qui se profile, les hommes de Lacroix devront d’abord réciter leur hockey loin de leur patinoire, les deux premières manches étant programmées en Seine-Saint-Denis (les samedi 7 et dimanche 8 mars). Autant dire qu’il serait judicieux de prendre une option, avant de retrouver la fournaise du Petit-Port le mercredi 11 mars, pour le match 3.
« Evidemment que remporter d'entrée les trois confrontations serait fabuleux, mais on doit se préparer à enchaîner les matches d'appui », glisse Martin Lacroix. « Il faudra en être capables et je sais que les joueurs ont la motivation et le cran pour le faire. »
Messieurs les Corsaires, une nouvelle saison commence,alors transportez-nous !
Crédit photo : Bruno Briand