fbpx
Le couperet planait depuis plusieurs mois au-dessus de la pépinière des Canaris, c’est désormais acté : le centre de formation du FC Nantes ne devrait pas intégrer la catégorie « Prestige ». Alors que seuls 2 niveaux existaient jusqu’à alors, la FFF a créé cette nouvelle classification (à ne pas confondre avec le classement des centres de formation publié en fin de saison, dans lequel le FC Nantes pointait au 6e rang, fin 2018-2019).
 Cette catégorie « Prestige » prend en compte des critères plus structurels que sportifs, comme le nombre de terrains répertoriés, les installations administratives, le type d'hébergement etc. Problème : si le staff nantais présent pour épauler les jeunes pépites répond largement aux exigences, c’est loin d’être le cas pour les installations, les pensionnaires étant désormais à l’étroit à La Jonelière. Sur la quarantaine de clubs professionnels en France, seuls six sont classés dans cette catégorie "Prestige" : Lyon, Paris, Monaco, Reims, Auxerre et l'OM. Le site de La Jonelière étant classé Natura 2000, les dirigeants de la Maison Jaune ne peuvent pas aujourd’hui envisager d’implanter de nouveaux bâtiments ou terrains. Evidemment, cette non-classification dans la catégorie désormais référence pourrait avoir des conséquences, quand on connait la concurrence effrénée que se livrent les centres de formation, pour attirer les futurs champions.
 Crédit photo : Gaëlle Louis