fbpx
L’actualité du sport nantais, 100% GRATUIT Version papier & numérique
Slider

4 petits buts. 4 petits buts d'avance face à l'ogre hongrois. 4 buts qui feront peut-être la différence et le bonheur du H dans une semaine au terme d'un match retour en terre hongroise que l'on devine d'ores et déjà chaud comme des braises.

En attendant, les hommes d'Alberto Entrerrios gôutent un plaisir et engrangent un peu plus de confiance. Face à Veszprém, les nantais ont réalisé un match plein de maitrise. Avec des hongrois parfois perdus. Grâce à un jeu rapide, dans les phases offensives comme défensives, les violets n'ont pas lésiné sur l'engagement, et ont mis une intensité auxquelles les hongrois n'ont pas résisté. Un sacré exploit déjà. A 60 minutes du bonheur et à la qualification pour un Final Four de la Ligue des Champions... Allez les violets.

 

C'est l'EHF qui le dit :
HBC Nantes (FRA) 32 - 28 Telekom Veszprém HC (HUN) (16-12)

Veszprém menait 10 à 7 et contrôlait le match jusqu'à la 16e minute
Avec Emil Nielsen améliorant sa performance, Nantes a d'abord comblé l'écart, puis a profité d'une course de 5 à 0 pour mener 12 à 10. Après trois buts cruciaux de Kiril Lazarov et grâce à la fraîcheur de Valero Rivera sur la ligne des sept mètres, Nantes devançait de quatre buts à la pause, tandis que Veszprém avait complètement perdu son rythme et sa confiance.
En seconde période, l’efficacité des buts de Veszprém depuis les positions arrière diminuait fortement face à la performance exceptionnelle d’Emil Nielsen. Pendant ce temps l’attaque de Nantes marquait au rythme d'une horloge suisse portant une première avance de sept buts à 22 à 15. Veszprém parvenait à réduire l'avance de Nantes à 26 à 23, mais l'équipe locale répondait avec une course de 5 à 1 restaurant ainsi leur avance de sept buts (31 à 24) alors que les équipes entraient dans les phases finales de la partie.

Emil Nielsen avec 15 arrêts recevait le prix du joueur du match.

Nantes est de retour quand ça compte

Hormis une victoire sensationnelle de 35:27 contre le THW Kiel, le HBC Nantes a connu un terrible début de phase de groupes.

Cependant, le tournant est venu après leur moment le plus bas - une défaite à domicile de 30 à 28 contre Celje - avec trois victoires, un match nul contre le champion en titre THW Kiel et une défaite serrée contre le Barça.

Nantes a éliminé Kielce en barrages, et avec une victoire au match aller des quarts de finale contre Veszprém, ils sont en feu et sont peut-être plus forts qu'ils ne l'étaient en 2018.