fbpx
L’actualité du sport nantais, 100% GRATUIT Version papier & numérique
Slider

Dix jours après son titre de Championne d’Europe, la Team Rose du NAHB a été reçue ce jeudi 20 mai en fin de matinée à l’Hôtel de Ville de Nantes pour se faire remettre la médaille de la Ville par la Maire et Présidente de Nantes Métropole, Johanna Rolland. Nous y étions, pour assister à la cérémonie.

Selim Okba, depuis les Jardins de l’Hôtel de Ville de Nantes

C’est avec un maillot rose de circonstance que Johanna Rolland a accueilli les joueuses du NAHB, récentes lauréates de l’EHF European Cup, sur le perron de l’Hôtel de Ville de Nantes. Accompagnées de leur trophée remporté à l’issue d’un Final Four épique, les coéquipières de Camille Ayglon-Saurina se sont alors dirigées vers les jardins pour prendre part à la cérémonie prévue pour l’occasion. Peu après 11 heures, la Maire de Nantes et Présidente de Nantes Métropole a entamé son discours, accompagnée d’Ali Rebouh, Adjoint délégué aux Sports, en mettant en lumière l’exploit réalisé par les protégées de Guillaume Saurina. Aux yeux de l’élue, le 9 mai restera une date importante pour le club, comme pour notre territoire. « Je tiens à saluer la performance et la détermination des filles ». Yoann Choin-Joubert, PDG Fondateur du Groupe REALITES, actionnaire principal du club, a dans la foulée remercié son équipe et le staff pour « la force et l’énergie » que les joueuses ont apporté grâce à ce sacre, dans ce contexte sanitaire si particulier.

A jamais les premières !

Ensuite, vint le tour de la capitaine Marion Maubon de faire part de sa fierté d’être l'ambassadrice de la première équipe nantaise, tous sports confondus, à s’inviter sur le toit de l’Europe.
La numéro 27 des Roses a rappelé que « le sport fait partie intégrante de la ville de Nantes » et espère que ce titre va « ouvrir la voie » pour les années futures. Le coach nantais Guillaume Saurina, déjà reçu dans ces mêmes jardins avec le HBC Nantes, n’a pas caché sa joie de revenir sur place et a rappelé que cette victoire est avant tout celle d’un club. Avec son staff, il a senti que « quelque chose se dégageait le lendemain de la défaite en championnat face à Metz (34-28), en voyant les joueuses très concentrées ». Pour conclure sa prise de parole, le stratège nantais a bien souligné, dans un sourire qu’il « n’avait pas pleuré aujourd’hui ! », lui qui avait été débordé par l’émotion au terme de la finale remportée face aux Hongroises de Siofok (36-31).

La matinée s’est achevée sur le perron en présence des joueuses, du staff ainsi que des élus pour immortaliser ce moment en photo. Collector !

papier