fbpx
L’actualité du sport nantais, 100% GRATUIT Version papier & numérique
Slider

L’année 2021 du FC Nantes n’aura pas été un long fleuve tranquille … Une année aux deux visages ! 6 premiers mois marqués par une lutte acharnée pour le maintien, et 6 derniers mois symbolisés par les 3 dernières victoires face à Lorient, Lens et St-Etienne. Des Canaris intraitable face aux équipes de « leur » championnat ! Retour sur une année riche en péripéties. 

Qui aurait pronostiqué une 7ème place à mi-championnat, au soir d’un maintien acquis de haute lutte, face à Toulouse en juin dernier ? Certes le FC Nantes d’Antoine Kombouaré, restait sur 4 victoires consécutives avant cette défaite fatale lors de la dernière journée du championnat face à Montpellier à domicile. Mais l’effectif qui s’est sauvé en barrage face à Toulouse est le même que celui qui a atteint ce « top 7 » quelques mois plus tard (Imran Louza, révélation au milieu de terrain, en moins). Pour Pedro Chirivella ce sauvetage face à Toulouse est « le plus beau jour de l’année 2021 » malgré « l’énorme pression » ressentie par l’ensemble de l’effectif ce jour-là. Le milieu de terrain nantais insiste sur l’importance de la confiance pour expliquer ce FC Nantes au deux visages en 2021 : « Quand tu as des bons joueurs comme au FC Nantes et que tu n’arrives pas à gagner c’est que tu es atteint psychologiquement, que tu doutes de tes capacités ». Un problème de confiance exacerbé par le passage de Raymond Domenech au FC Nantes. Le bilan du technicien lyonnais chez les Jaune et Vert est catastrophique : 0 victoire en 8 matches. Au-delà d’une certaine idée du spectacle, Domenech ne laissera pas un souvenir impérissable aux joueurs et supporters nantais. L’homme de télévision sera d’ailleurs associé à jamais à l’initiative des membres de la Brigade Loire d’inaugurer le « Kita Circus » lors de sa première séance d'entraînement en décembre 2020. 

Antoine Kombouaré en sauveur

Le limogeage de Raymond Domenech en février, a permis l’arrivée d’un ancien de la maison jaune : Antoine Kombouaré. Celui qui ne « pensait jamais être entraîneur au FC Nantes » a mené ses troupes jusqu’au maintien, quand beaucoup voyait les Canaris les deux pieds en Ligue 2. Dès son premier match sur le banc des Jaune et Vert face à Angers au Stade Raymond … Kopa, Kombouaré à installé sa patte, son style. Une équipe de transition capable de se projeter très rapidement vers l’avant. Une victoire 3-1 symbole de ce FC Nantes convaincant face aux équipes de son championnat. Aujourd’hui, avec des Canaris à la 7ème place, Kombouaré l’avoue sans problème, son équipe est en « sur-régime ». Reste à savoir si le FC Nantes pourra « maintenir ce niveau-là » ou « flanchera » selon les dires du coach nantais … Des résultats "au-delà des espérances » de Kombouaré qui ne perd pas de vue l’objectif premier des joueurs des bords de l’Erdre : Le maintien en Ligue 1 et les « 42 points » nécessaires pour rester dans l’élite. Au moment d’évoquer ses moments forts de l’année 2021, « Casque d’or », comme il était surnommé au PSG, a bien sûr évoqué son arrivée et le maintien du club en mai dernier. Malgré tout, ce sont deux naissances, celles de ses petites filles à quelques jours d’intervalles (au cœur du mois de mai), qui resteront pour lui « le plus beaux des cadeaux » de 2021. Le reste, « ce n’est que du football » sourit Antoine Kombouaré. 

Retrouvez les 5 dates qui ont marqué l’année des Canaris le mois prochain dans votre « Journal Nantes Sport » : L’arrivée d’Antoine Kombouaré, le maintien acquis lors du barrage retour, l’effectif conservé au 31 août, le premier match de Quentin Merlin, et la 7ème place au classement au soir du match à St-Etienne.

D’ici là, l'équipe du « Journal Nantes Sport » vous souhaite une belle année 2022 … Bien meilleure qu’elle ne semble commencer !