fbpx
L’actualité du sport nantais, 100% GRATUIT Version papier & numérique
Slider
Ancien pro chez les Canaris entre 2001 et 2006, le milieu gauche a porté les couleurs nantaises à 115 reprises en Première division et même disputé 9 matches de Ligue des champions (1 but). A 48 ans, il demeure un observateur attentif et amoureux du FCN.
« Une inconstance qui pèse… »
« En analysant les dernières semaines, je pense que je nourris le même sentiment que tous les supporters nantais. Je n’arrive toujours pas à comprendre comment les Canaris ont pu passer en une semaine d’une prestation particulièrement aboutie à Marseille… à un non-match face à Lille.
On touche en fait le cœur du problème caractérisant cette équipe : son inconstance. C’est une certitude : avec un minimum de régularité en plus, Nantes compterait quelques précieuses unités supplémentaires et serait aujourd’hui engagé dans la lutte pour l’Europe.
Cette performance à Marseille, revenons-y. Honnêtement, on a assisté quasiment à la meilleure production de la saison. Même si l’OM semblait quelque peu démobilisé, sans doute fatigué aussi, j’ai adoré l’animation défensive nantaise, les projections rapides à la récupération du ballon, et évidemment ces 3 buts à la clé. Sur la Canebière, les Jaunes ont signé une vraie performance collective, et on pouvait alors espérer qu’il s’agissait d’un déclic. Oui, mais non…
La copie rendue face au LOSC est passée par là, le FCN étant incapable de confirmer. Quand tu n’arrives pas à enchainer, tu restes 11e, 10e, 9e, peut-être 8e, mais pas au-delà. Voici aujourd’hui le constat.
C’est frustrant, d’autant que la réception de ces Lillois constituait sans doute un énième tournant, puisqu’en cas de succès, les Canaris seraient revenus à 3 petits points des Nordistes. Je ne dis pas que le FC Nantes a attaqué mars en grillant son dernier joker face au LOSC, mais force est de constater que les hommes de Gourcuff ont laissé filer une sacrée occasion de s’offrir un rebond.
Dans ce championnat si illisible, une série de victoires peut toutefois tout relancer, encore faut-il y parvenir…
« Ce FC Nantes n’est pas forcément capable de faire le jeu à domicile »
Surtout, ce qui m’interpelle, c’est que le FC Nantes a concédé une 6e défaite à La Beaujoire en championnat. Cette statistique est loin d’être anecdotique, cela veut dire que le FC Nantes n’est pas forcément capable de faire le jeu. J’en reviens au match du Vélodrome : dans la cité phocéenne, les Nantais ont défendu en avançant, ont affiché de la maitrise, ont su profiter des contres aussi. Ce type de prestation est plus compliqué à reproduire à domicile, puisque c’est justement le plan qu’adoptent les adversaires !
De déplacements d’ailleurs, il en sera question ce mois-ci, puisque les Jaune et Vert voyageront à deux reprises. A commencer à Angers, pour un derby placé sous le signe de la revanche, après la victoire du SCO fin décembre à La Beaujoire (1-2). A l’extérieur, tu subis en général, et peut-être que cette configuration plaît davantage à cet effectif nantais. Alors oui, chez le voisin angevin puis à Reims, il se pourrait que le FC Nantes puisse grappiller des points, à même de se relancer… sous réserve de proposer autre chose que face au LOSC évidemment !
Il faudra être solide dans cette dernière ligne droite du championnat et dans ce registre, Gourcuff peut compter sur le comeback de Nicolas Pallois, son leader. Son retour à la compétition a apporté de la sérénité, de la sécurité. Sa présence rassure tout le monde : il sait défendre, il aime aller aux duels et son engagement encourage aussi les autres à se battre. Aujourd’hui, il est devenu tout simplement indispensable. Le fait qu’il porte désormais le brassard en témoigne : cela le responsabilise encore davantage et il assume le costume, en montrant l’exemple à ses coéquipiers, qui pour certains découvrent cette Ligue 1. Ce sera d’ailleurs une donnée à ne pas négliger : dans le sprint final, il faut faire preuve de caractère. Gourcuff est à la tête d’un groupe jeune, qu’il faudra bien encadrer, pour ne pas souffrir d’un déficit d’expérience… »
Crédit photo : Gaëlle Louis