fbpx
Un capitaine qui rajeunit au fil des ans et rempile pour deux saisons, un jeune meneur plein d'avenir qui continuera de progresser sous les couleurs nantaises : Chathuant et Desseignet seront du projet NBH jusqu'en 2022 ! 
 
Il ne s'en était pas caché durant le confinement : même sans avoir de visibilité alors sur une reprise ou non de la saison, ni les plans envisagés par la LNB (désormais actés), Jean-Baptiste Lecrosnier avait pour objectif de travailler dans la continuité, afin de conserver 70-75% de son effectif actuel. Et les premières annonces réalisées par le Nantes-Basket Hermine vont totalement dans ce sens, puis que ce sont deux joueurs arrivés en 2018 qui prolongeront l'aventure dans la Cité des ducs jusqu'en 2022.
 
A commencer par l’ailier Garry Chathuant (36 ans, 1,95 m), dont la saison aura été on ne peut plus prolifique (23 matches joués à 28' de moyenne, 9,7 points de moyenne ; 3,3 rebonds). Premier Trophée pour le club mais également désormais meilleur marqueur de l'Histoire de la division grâce à ses 4735 points au compteur, excusez du peu !
 
Frustré depuis plusieurs semaines en ayant dû mettre sur "stop" une saison pourtant remise sur les meilleurs rails grâce à une victoire en LeadersCup Pro B - qui les qualifiait directement pour les playoffs - l'Antillais aura donc l'opportunité de mener à bien les ambitions d'une équipe au sein de laquelle ses engagements sportifs et humains font de lui un relais précieux pour son coach.
 

Le Nantes Basket Hermine mise sur la continuite

 
 
Bien entouré par son capitaine, justement, et nombre de joueurs plus expérimentés, formé à Bourg-en-Bresse, Thibault Desseignet (21 ans, 1,78 m) a su quant à lui trouver à Nantes la serre idéale pour grandir solidement ! Prenant un peu plus de temps de jeu (23 matches joués à 18' de moyenne), le meneur est clairement l'un des paris jeunesse réussis du club nantais qui espère bien le voir encore éclore.
 
Une croissance suivie de près comme ce fut le cas pour le pur produit NBH Mathis Guillou (23 ans ; 1,97 m) qui lui partira voler de ses propres ailes. "Le projet ne m’a pas convaincu et nous avons décidé communément de tourner la page" , explique l'ailier fort nantais de 23 ans, formé au club, sur le site spécialisé bebasket. "Je n’ai connu que Nantes et un nouveau défi va me permettre de continuer de grandir et de progresser. Je pense avoir franchi un cap cette saison et je veux avoir l’opportunité de m’exprimer dans un autre club. Je ne vais retenir que le positif. Ces années m'ont forgé un caractère et j'ai pu acquérir beaucoup d'expérience alors que je n'ai que 23 ans. J'ai bénéficié d'une bonne formation avec les différents coachs que j'ai eus. Bien évidemment, je suis reconnaissant envers Jean-Baptiste (Lecrosnier) qui m'a lancé en Pro B et avec qui j'ai développé une relation qui va au-delà du basket.»