fbpx
L’actualité du sport nantais, 100% GRATUIT Version papier & numérique
Slider

Voici donc l'heure venue d'un rendez-vous qui marquera de toute évidence et quelle qu'en soit l'issue, l'histoire du FC Nantes. Un rendez-vous et un projet d'achat collectif -une première depuis la vente du club en 2000 à la SOCPRESSE- pour rendre au territoire, aux nantais, au sport et à ses valeurs ce FC Nantes dans lequel si peu se reconnaissent aujourd'hui.

Un rendez-vous comme un clin d'oeil également à ceux qui, il y a 68 ans, "créèrent dans une période conflictuelle ce club des jaunes et verts, faisant fi de leurs différences", comme le raconte si bien André JAUNAY dans un ouvrage à lire absolument dédié à José arribas (La fabuleuse histoire du football nantais)

"La folie, c'est se comporter de la même manière et s'attendre à un résultat différent".(Albert Einstein).

Tout ou presque est dit dans cette phrase du célebre physicien reprise dans le communiqué de presse. Et si nul ne peut prédire si "l'entreprise" réussira, le mérite est d'essayer.   Et de présenter à l'occasion de cette conférence de presse- le détail et l'ampleur du projet, l'identité et la la quantité d'acteurs impliqués dans cette initiative de rachat du club. Un projet mené depuis plusieurs mois autour notamment de Philippe PLAINTIVE, dirigeant de la société PROGINOV et sponsor depuis plus de 20 ans du club nantais. En synergie avec  de nombreux acteurs économiques, des responsables de supporters et d'anciens sportifs nantais dont Mickaël LANDREAU.  Un projet qui bénéficierait également du soutien moral de responsables institutionnels, désireux d'en finir également avec une gouvernance de club bien éloignée de ce qui fit la fierté de Nantes et des nantais. Pour autant, la démarche engagée par Philippe PLAINTIVE et consorts ne relève pas d'une démarche contre un homme, nourrie par des intentions négatives. Il s'agit au contraire de présenter un vrai projet -pas que financier-  nourri d'une réflexion collective et des valeurs du club. Histoire avec un grand "H" de redonner au FC Nantes ce qu'elle a perdu. Un projet qui rassemble toute la famille.

"Les évidences d'aujourd'hui sont les utopies d'hier." (S. Roudault)

"Personne ne peut garantir la réussite du projet" indique le communiqué" mais notre responsabilité est d'en porter l'ambition". Et à tous ceux qui disent que KITA étant le propriétaire et qu'à ce titre il peut faire ce qu'il veut de son bien, la réponse de l'ancien Président du FC Nantes, Jean René TOUMELIN* recueillie il y a quelques semaines : C'est moins la question d'un homme, que celle d'une gouvernance, d'un bien commun, et d'une certaine éthique : l'argent permet-elle de tout faire ? Un homme peut-il décider seul ? Les clubs de football sont ils des entreprises comme les autres ?

* Dans le prochain Nantes Sport (sortie 09 juin) interview croisé avec Jean-Claude Suaudeau et Jean-René Toumelin

Nantes Sport retransmettra en direct une partie de la conférence de Presse : sur sa page facebook