fbpx

Nantes arrache le nul à Angers sur un but venu de nulle part. Et au terme d'un match qui aura sonné creux dans tous les sens du terme. Certainement pas besoin de tirer d'avantage sur l'ambulance et sur une équipe privée de plaisir et de confiance depuis un petit bout de temps. Privée aussi dans le stade de spectateurs et de ses supporters -les vrais, les passionnés - qui dans une tempête dont les joueurs sont sans doute plus victimes que coupables, restent fidèles à leur équipe et ne vomissent pas leurs bêtises quant il s'agit de prendre pour cible tel ou tel joueur ou un entraîneur, Patrick Collot, qui ne pourra pas en quelques jours guérir un malade dont les blessures sont sans doute plus profondes qu'on le pense.