fbpx

Comme chaque mois, notre expert Arnaud Siffert, ancien portier des Violets, décrypte l'actualité du HBC Nantes. Dans un contexte particulier, il revient sur la place de dauphin du "H" en Lidl Starligue, tout en soulignant l'avènement de certains profils, au sein de ce collectif. Carte blanche.

« Inutile j’imagine de parler à nouveau du contexte et de toutes ses particularités… Tout a été dit sur la question sanitaire, même si nous ne mesurons pas encore les implications et les conséquences de ce que nous avons vécu depuis mars…

Aujourd’hui, l’heure est plus à la prospective et je pense que nous pouvons faire confiance à Gaël Pelletier et toute son équipe dirigeante, qui doivent déjà avoir une idée bien précise du profil de l’équipe et des ambitions du club pour la saison prochaine.

Pour ma part, je me pencherai plus sur un bilan rapide de cette année tronquée, qui a vu les Violets monter progressivement en puissance et éteindre leurs adversaires un à un, parfois avec froideur, mais toujours dans la rigueur et l’application. Alberto Entrerrios et Gregory Cojean ont très clairement réussi leur coup ! Une deuxième place finalement validée en championnat, une présence au plus haut niveau des compétitions nationales (dernier carré en Coupe de France, comme en Coupe de la ligue) et un parcours somme toute bien engagé en EHF Cup viennent récompenser une première année qui ne fut sans doute pas de tout repos, mais qui a montré tout le potentiel de ce groupe. Seul leur manquera finalement la possibilité de s’offrir un trophée en guise de grosse cerise sur le gâteau.

Les acclimatations de Nielsen et Minne à souligner

Reste toutefois à obtenir la validation de ce qui était en fait l’objectif sportif principal de la saison : retrouver la Ligue des Champions ! Sur ce dossier, le « sportif » a rempli sa part du marché et mis le club dans les meilleures dispositions pour obtenir la précieuse wild card de la Fédération Européenne.

papier nielsen

Et même si cette saison ce ne sont clairement pas les individualités qui ont permis au « H » de briller, j’aimerais souligner la très bonne intégration et réussite d’Emil Nielsen et d’Aymeric Minne à des postes si importants dans le handball. Arriver dans un tel club, se voir confier immédiatement de grandes responsabilités (remplacer Nicolas Claire à la mène ou pallier la blessure de Cyril Dumoulin) et être aussi déterminants n’est pas chose aisée. Cela ouvre en outre de très belles perspectives pour l’avenir du club - et la carrière internationale que nous ne pouvons que leur souhaiter en sélection… - avec une année d’expérience supplémentaire.

OUVERTURE SEPTEMBRE 2020
LE PREMIER
CENTRE DE FORMATION
100% JOURNALISME
À NANTES
TU VEUX DEVENIR JOURNALISTE ...
Pour tout renseignement :
contact@cnj44.fr
Téléphone :
09 67 60 15 54
Slider

J’aimerais également avoir une pensée émue pour les joueurs qui vont quitter le club à l’issue de cet exercice et qui n’auront pas la chance (et je sais de quoi je parle…) d’être célébrés par le peuple violet. Senjamin Buric, Julian Emonet, Antonio Garcia et Nicolas Tournat méritaient d’être honorés pour ce qu’ils ont apporté et tout particulièrement le « gros Tournat », enfant du club, protégé de « coach K » Cojean, qui a grandi et mûri entre la H Arena et La Trocardière pour devenir un des tout meilleurs pivots du monde.

Bonne route et à très vite ! »

Arnaud Siffert

 

Retrouvez un dossier de 4 pages sur l'actualité du HBC Nantes dans la prochaine édition papier du Journal Nantes Sport, qui sortira fin mai...